Prix
En frais, les prix varient d’une saison à l’autre et, à l’intérieur d’une saison, d’un mois à l’autre en fonction de la demande et de la production. Bien que ce ne soit pas le meilleur moment de sa maturité, la truffe du Périgord et accessoirement la brumale, trouvent leur pic de prix entre le 20 et le 31 décembre. Il n’est pas rare que la Périgord, pour les plus belles pièces, dépasse sur les marchés locaux 1000 € le kg (voire plus pour la catégorie extra) et la brumale 400 €.
La saison 2012/2013 s'avère justement exceptionnellement mauvaise puisqu'en raison d'une production très faible, on a vu les prix s'envoler localement au-delà de 1500 € pour les fêtes de fin d'année ! Mais, les années où la production est bonne, et à condition de s’en occuper soi-même, on peut en trouver sur les marchés locaux ou chez le producteur d’excellentes à 600 € ou 700 € le kg dès janvier, et 300 € pour la brumale, voire même pour des "Périgord" de deuxième catégorie dont seul l’aspect visuel est moins beau, toutes les qualités organoleptiques étant là, ce qui reste le plus important, surtout quand il s’agit de toute façon de les râper ou d’en faire de la brisure. Quand on n’habite pas la région, il est cependant préférable de se fidéliser dans un contrat de confiance auprès d’un producteur ou d’un vendeur local qui, en cas de problème, trouve toujours une solution satisfaisante pour les deux parties

Entre l'achat et l'utilisation de la truffe, une déshydratation progressive entraîne une perte normale du poids de la truffe bien qu'elle soit toujours présentée à la vente "ressuyée" après "brossage" et "lavage".